mercredi 5 septembre 2012

"Ningù No Compren Ningù" - Tour du Marboré, Gavarnie

Après un bon week-end d'endurcissement au froid à l'Ossau, on se dit qu'on doit bien être prêt pour aller grimper en face nord!

Ce 5 septembre au matin, c'est donc en direction de la Face Nord de la Tour du Marboré que nous nous dirigeons avec Bastien, pour aller parcourir une voie récemment ouverte (2010) :
"Ningù No Compren Ningù".

Peu d'infos et probablement assez peu de répétitions pour cette voie .

Un superbe levé de soleil nous est offert alors que nous rejoingnons le pied de la face ,



Tracé de la voie pris sur http://horizon-sud.over-blog.com/  , merci !

 Nous décidons de shunter le première longueur en passant par l'approche de Woodpecker.
La 2ème longueur, au soleil pendant quelques petites minutes, donne d'entrée le ton ! 

 L3, jusqu'ici tout va bien... Dommage que l'effort fournie dans le 7a soit coupé pour une section d'artif, la longueur finit malgré tout par un joli dièdre.


Pour cette 4ème longueur, l'équipement commence à s'aérer et il faut s'engager entre les spits dès le départ du relais. Ensuite on traverse sans pouvoir trop protéger et on rejoint le relais de Woodpecker.

La 5ème longueur est jolie, le rocher commence à perdre en qualité tout en restant bon.


La 6ème longueur est très certainement la plus engagée de la voie, probablement suite à un éboulement. Un niveau 6c bien marqué  est recommandé ... les 2 spits du relais font plaisir !


Nous avons ensuite combiné les deux longueurs suivantes. L'engagement est toujours présent dans ce court 6c de 15m. Puis c'est parti pour une section de bourinage et un peu de libre (6c+), dommage que l'effort soit ainsi morcelé!

Enfin le dernier passage dur de la voie, 7a sur 3 boulons puis on rejoint tranquilement le haut de la voie dans, cette fois-ci du superbe rocher (un peu mouillé).

Après 7 heures d'escalade nous aboutissons enfin aux "grands terrains de foot" des plateaux sommitaux de cette voie à caractère engagé; qui ne suit pas réellement de ligne logique mais alterne de courts passages parfois sympas dans un rocher allant de mauvais à excellent. 

 Nous sommes malgré tout contents d'avoir réussi à enchainer tout ce qui est proposé en libre sur le topo des ouvreurs .

 Sur le chemin du retour.... L'ambiance rencontré toute la journée est l'assurance de passer une bonne journée lorsque l'on vient grimper à Gavarnie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire